3 conseils pour acheter moins cher à La Verpillière

Partager sur :

Viser le rez-de-chaussée, acheter dans un quartier en devenir, opter pour une BRS… les astuces sont nombreuses pour acheter moins cher un bien immobilier à La Verpillière. Dans ce qui suit, on vous donne d’autres conseils pour disposer de bons arguments de négociation. 

Le paiement comptant

On vous l’accorde, tout le monde n’a pas la chance d’avoir des fonds suffisants pour financer, seul, l’achat d’un bien immobilier. Cependant, si on en a la possibilité, il ne faut pas oublier de préciser dans l’offre d’achat que vous proposez un paiement comptant. C’est un terme que les vendeurs apprécient, car il témoigne de la solidité financière de l’acheteur. De plus, cela promet une conclusion plus rapide de la vente, car l’acheteur n’a pas à attendre la validation d’un crédit immobilier pour procéder au paiement. Profitez alors de cet argument pour demander une réduction. Le propriétaire se montrera sûrement plus ouvert.   

Les passoires thermiques

Vous ne le savez peut-être pas, mais pour réaliser les travaux de rénovation énergétique requis par une passoire thermique, vous pouvez obtenir des subventions de l’État. Cela signifie qu’au final, vous n’y contribuerez qu’en partie. Acheter un de ces biens permet alors de réduire son budget d’acquisition, car en plus de frais de travaux réduits, ces propriétés sont souvent vendues jusqu’à 20-30 % moins cher. Le seul compromis que vous aurez à faire c’est de patienter jusqu’à la fin des travaux pour pouvoir emménager. 

La vente longue

Une vente est dite « longue » lorsqu’au lieu de deux mois, la durée entre la signature de l’avant-contrat et de l’acte de vente passe à plus de six mois. Cela peut effectivement arriver lorsque le vendeur demande à l’acheteur de repousser la signature du contrat de vente, le temps qu’il trouve un nouveau logement. En contrepartie, l’acheteur ne verse qu’un dépôt de garantie réduit et peut négocier le prix jusqu’à 5 %. Il bénéficie aussi de plus de temps pour rassembler le reste du capital à verser.